Brouage Aunis et Saintonge en images - photographies Francois Poulet-Mathis
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / @selection      


◀◀       109 sur 145     ►► 

Marcel PAGNOL - Marius - la partie de cartes

CÉSAR (à Panisse)
- Tu te rends compte comme c'est humiliant ce que tu fais là ? Tu me surveilles comme un tricheur. Réellement, ce n'est pas bien de ta part. Non, ce n'est pas bien.
- Allons, César, je t'ai fait de la peine ?
- Non, tu me fais plaisir.
Quand tu me parles sur ce ton, quand tu m'espinches comme si j'étais un scélérat... Je ne dis pas que je vais pleurer, non, mais moralement, tu me fends le cœur.
- Allons César, ne prends pas ça au tragique !
- (A Escartefigue.) A moi il me fend le cœur. Et à toi, il ne te fait rien ?
- Est-ce que tu me prends pour un imbécile ? Tu as dit : « Il nous fend le cœur » pour lui faire comprendre que je coupe à cœur. Et alors il joue cœur, parbleu !
Tiens, les voilà tes cartes, tricheur, hypocrite ! Je ne joue pas avec un Grec ; siou pas plus fada qué tu sas ! Foou pas mi prendré per un aoutré ! (Il se frappe la poitrine.) Siou mestré Panisse, et siès pas pron fin per m'aganta !
pagnol - Marius - la partie de cartes 1931 (france) - 109 sur 144
www.youtube.com/embed/w8rXPeB8-DY
  [image grand format]