Brouage Aunis et Saintonge en images - photographies Francois Poulet-Mathis
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / @selection      
◀◀       120 sur 467     ►► 

Virginie DESPENTES - Apocalypse bebe

Prix Renaudot 2010

De Paris à Barcelone, une enquête, sur les traces d'une gosse de riches en quête de sens. Incompatible duo de limiers, Lucie et la Hyène constituent les deux facettes archétypales du personnage de roman policier : la première, détective officielle, salariée d'une agence de surveillance, est aussi peu dégourdie que démotivée, prompte à émettre à l'égard de toute déviance (ou perçue comme telle) un jugement à l'emporte-pièce. La seconde, débrouillarde expérimentée, experte en bas-fonds en plein accord avec ses choix de vie comme de sexualité, jouera presque à contre-coeur le rôle du sergent-instructeur. L'ingénue et la professionnelle. Candide et Pangloss.

Au moyen d'une plume parfois brutale, toujours vivace, exemptée surtout d'inutiles périphrases, Despentes nous plante un récit qu'on qualifierait un peu vite de road-movie, si sa structure narrative comme certaines des scènes présentées n'étaient pas susceptibles de dérouter comme d'emporter l'adhésion. Hormis le père de la gamine, un écrivain du cénacle, tous les personnages sont féminins, et incarnent les différentes facettes de la femme comtemporaine – libérée, entretenue, starlette, bonne soeur. Chacune d'entre elles nous est présentée au moyen d'un chapitre dédié, précédant ou suivant de peu son entrée en scène. On croise des trajectoires, traverse tous les milieux sociaux, découvre une foule d'incidents de parcours ayant distribué entre les personnages les rôles qu'ils tiendront dans la structure du conte, puisque c'est de cela qu'il s'agit : héros, adversaire, auxiliaire ou mandateur...

(evene.fr)
despentes - Apocalypse bebe (roman) 2010 (france) - 120 sur 466

  [image grand format]