Brouage Aunis et Saintonge en images - photographies Francois Poulet-Mathis
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / @selection      
◀◀       36 sur 473     ►► 

Georges BERNANOS - Journal d'un curé de campagne

"Ma paroisse est une paroisse comme les autres. Toutes les paroisses se ressemblent. Les paroissent d'aujourd'hui naturellement."
Journal d'un curé de campagne, Georges Bernanos (debut)

Le nouveau curé d'Ambricourt, un jeune prêtre plein de zèle, s'installe dans sa paroisse. La fragilité de sa santé est largement compensée par son énergie morale et son ardent désir d'aider ses paroissiens à sortir de l'ennui qui les ronge. Mais, accaparé par les multiples soucis de sa vie quotidienne - dont le manque d'argent n'est pas le moindre - incapable d'accomplir son ministère avec une autorité suffisante, il accumule les maladresses. Pour supporter l'indifférence et la vulgarité qui l'entourent, le jeune prêtre ardent et malade tient son journal avec un soin méticuleux.

Dans ses œuvres, Georges Bernanos explore le combat spirituel du Bien et du Mal, en particulier à travers le personnage du prêtre catholique tendu vers le salut de l'âme de ses paroissiens perdus comme Mouchette.

citations :
«Il n'y a pas de vérités moyennes.»
«Il est beau de s'élever au-dessus de la fierté. Encore faut-il l'atteindre.»
«Il est plus facile que l'on croit de se haïr. La grâce est de s'oublier.»
«Si notre Dieu était celui des philosophes et des savants, même s'il se réfugiait au plus haut des cieux, notre misère l'en précipiterait.»
«Dieu nous préserve des saints !»
«Il y aura toujours des pauvres parmi vous, c’est pour cette raison qu'il y aura toujours des riches, c'est-à-dire des hommes avides et durs qui recherchent moins la possession que la puissance.»
bernanos - Journal d un cure de campagne (roman) 1938 (france) - 36 sur 472

  [image grand format]