Brouage Aunis et Saintonge en images - photographies Francois Poulet-Mathis
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / monde      
◀◀       143 sur 239     ►► 

Dharamsala - ville haute, siege du gouvernement tibetain en exil

Le gouvernement tibétain en exil a son siège à Gangchen Kyishong (situé entre Dharamsala et McLeod Ganj). Environ 150 000 Tibétains ont fui le Tibet pour échapper aux persécutions religieuses et politiques liées à l'occupation chinoise du Tibet. Tous les ans, environ 3 000 Tibétains fuient durant environ un mois, en hiver, à travers les montagnes de l'Himalaya pour arriver soit au Népal soit au Sikkim. Environ 10 000 d'entre eux vivent à McLeod Ganj.
La partie la plus urbanisée de la ville Basse Dharamsala, plus connue sous le nom de Dharamsala, culmine à 1 240 mètres. On y trouve le plus de commerces et le centre administratif de la ville.
À 9 km de distance (mais 4 km à pied) depuis la basse Dharamsala, on trouve la ville haute plus connue sous le nom de McLeod Ganj , située à 1 700 m, il s'agit d'une ville de moins grande importance mais où logent la plupart des réfugiés Tibétains.
Quand le 14e Dalaï lama, Tenzin Gyatso, quitta le Tibet, le Premier Ministre Indien Jawaharlal Nehru l'autorisa avec ses proches à établir un gouvernement tibétain en exil à Dharamsala en 1960. Depuis, plusieurs milliers de réfugiés tibétains se sont établis dans la ville. La plupart d'entre eux résident dans le haut de Dharamsala (McLeod Ganj), où ils ont établi des monastères, des temples et des écoles. La ville est parfois appelé le « Petit Lhassa », en référence à la capitale tibétaine. Elle est devenue une destination touristique importante, avec de nombreux hôtels et restaurants.
asie inde dharamsala (sites historiques) - 143 sur 238

  [image grand format]