Brouage Aunis et Saintonge en images - photographies Francois Poulet-Mathis
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / @selection      
◀◀       125 sur 967     ►► 

Jerome BOSCH - le jardin des délices (panneau central: avant le déluge)

De personnages, dévorant de gigantesques fruits, un grand nombre d'animaux dans un décor verdoyant où se déploient points d'eau et tours-montagnes. Au premier plan, plus de 120 personnages nus sont représentés, qu'ils soient hommes ou femmes, de peau blanche ou noire. Ils se mêlent selon des poses impudiques et charnelles au cours de conversations, de festins autour de fruits énormes ou de danses folles, un « enchevêtrement » de corps, où l'acte sexuel est fortement sous-entendu et omniprésent même s'il n'est jamais clairement représenté. En bas à droite, un couple accompagné d'une troisième personne dont on n'aperçoit que le visage occupe une grotte : les chercheurs les ont identifiés à Adam, Ève et Noé. À leur gauche, les autres personnages semblent avoir pour habitat des tentes que certains occupent encore. Les chercheurs en concluent qu'il s'agit de la descendance du couple originel ayant pu acquérir une vie un peu plus confortable que ses aïeux.
Au deuxième plan, une autre multitude d'hommes forme une ronde autour d'un large bassin dans lequel évoluent quelques baigneuses. Ces hommes chevauchent autant d'animaux dont certains sont chimériques tel ce cheval à tête de chat et portant une corne sur le front. Sur la rive gauche, un groupe d'hommes assis, dont quelques-uns sont tonsurés à la manière des moines, entoure une immense fraise dont ils semblent se délecter.
Enfin, au dernier plan, quatre fleuves, dont chacun prend sa source sur une éminence à la fois montagne et construction de couleur bleu ou rouge, convergent en un point d'eau au centre duquel s'élève également une nouvelle éminence. Ici, les humains deviennent très rares : ils laissent peu à peu la place à des êtres plus fantastiques et disparaissent totalement dans l'espace de l'étroite bande de ciel où ne se trouvent que des oiseaux, des anges ou des êtres hybrides (griffon ou poisson volant).

Le Jardin des délices, peinture à l'huile sur bois de Jérôme Bosch, appartient à la période des Primitifs flamands. L'œuvre est structurée en triptyque, format souvent utilisé par les peintres du début du xve siècle jusqu'au début du xviie siècle dans la partie septentrionale de l'Europe. Elle est le plus souvent datée de 1494 à 1505, bien que des chercheurs en avancent la création jusqu'aux années 1480.
bosch (jerome) - jardin des delices - 125 sur 966

  [image grand format]