Brouage Aunis et Saintonge en images - photographies Francois Poulet-Mathis
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / @selection      
◀◀       130 sur 967     ►► 

Fernando BOTERO - danse en Colombie

Le monde de Botero, alors qu’il paraît lourd et pesant, est en fait léger comme une plume. Mais très vite, l’esprit s’interroge: mais pourquoi ne peint-il que des gros? Fernando Botero a le visage fort sympathique de l’artiste bon vivant, les joues rondes (certes moins que celles qu’il peint) et le teint halé. Sa terre natale , la Colombie, a pour tradition d’associer les formes opulentes à la santé, la prospérité, la bonne humeur. L’Amérique du Sud revêt le stéréotype du pays de la fête et de la sieste, de la couleur et du savoir-vivre. L’artiste s’amuse certainement de ce cliché en passant les formes au filtre du gros et gras… Sans résumer son art à ses origines géographiques, on ne peut qu’observer l’effet positif qu’exerce une œuvre de Botero sur celui qui la regarde: on sourit, on rit, on s’amuse. L’artiste lui explique que son œuvre est le fruit d’une vraie passion pour les formes et les couleurs, pour les valeurs plastiques et les volumes, et que ses personnages obèses ont pour origine une animation esthétique, rien de plus.
botero - danse en colombie (HD) - 130 sur 966

  [image grand format]