Brouage Aunis et Saintonge en images - photographies Francois Poulet-Mathis
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / @selection      
◀◀       2 sur 653     ►► 

Andreas ACHENBACH (1815-1910) - tempête sur la côte norvégienne

Les forces de la nature ont une place centrale dans l'oeuvre d'Achenbach, en particulier l'eau, l'air et la lumière, ou encore la terre, la mer et le ciel.
Nous sommes dans le "Sturm und Drang" de la peinture allemande, qui recouvre, comme en musique, l'ensemble du XIXe siècle allemand.
Les passions de l'âme trouvent leur correspondance dans les tempêtes de la nature: l'âme romantique essuie des tempêtes et fait naufrage au moins depuis le Werther de Goethe. L'homme doit se battre contre les éléments, mais il doit aussi se battre contre lui-même. Mais dans l'art d'Achenbach, ce combat n'est jamais un carnage: l'homme souffre, il est un naufragé, mais il survit. L'homme ne peut rien face à la puissance de la nature mais il construit des bateaux pour affronter la haute mer, il érige des phares sur les côtes les plus hostiles, il capte la force des rivières pour faire tourner des moulins. L'homme et ses navires échouent parfois, mais si la fourmi humaine reprend pied sur le rivage, elle tiendra de nouveau sur ses jambes. L'homme est une teigne en prise avec les forces de la nature.

Andreas Achenbach est un peintre paysagiste allemand dont l'influence sur l'école de Dusseldorf a été très importante. Au cours de plusieurs voyages, notamment en Italie et en Scandinavie, Achenbach perfectionna sa technique de paysages tout en intégrant dans son art les différentes lumières qu'il découvrait.
achenbach (Andreas) - Ein Seesturm an der norwegischen Kuste - 2 sur 652

  [image grand format]