Brouage Aunis et Saintonge en images - photographies Francois Poulet-Mathis
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / @selection      
◀◀       228 sur 652     ►► 

Giovanni FATTORI - acquaiole livornesi

Il abandonne progressivement les clairs-obscurs romantiques pour des contrastes de taches de lumiere-couleur d'une grande precision. Giovanni Fattori (1825 - 1908) est un peintre un dessinateur, et un aquafortiste italien du xixe siecle. C'est le plus important representant du mouvement des Macchiaioli.
Giovanni Fattori commence sa carriere avec des oeuvres historiques sujets romanesques (Marie Stuart au camp de Crookstone, Florence, Galerie d'Art moderne), atteignant d'excellents effets naturalistes dans Le Camp italien âpre la bataille de Magenta (1861, Florence, Galerie d'Art moderne).

Il abandonne progressivement les clairs-obscurs romantiques pour des contrastes de taches de lumière-couleur d'une grande précision (Femme au soleil, 1866, Milan, collection Jucker). Des thèmes constants dans l'œuvre de Fattori sont les paysages et les habitants de la Maremme (Les Gardiens de troupeaux, 1893, Livourne, Musée Fattoriano) et la vie militaire (L'Homme qui a perdu son étrier, 1882, Florence, Galerie d'Art moderne). Il réalise également des aquarelles et des eaux-fortes.

En 1890, quand le jeune peintre Alfredo Müller de retour de Paris enthousiasme la jeune génération avec des toiles qui ont retenu la leçon impressionniste, le vieux maître macchiaiolo s'oppose farouchement à cette influence française qu'il juge néfaste. Le débat a marqué le milieu artistique toscan.

Amedeo Modigliani, en 1902, s'inscrit à la Scuola Libera di Nudo de l'Accademia di Belle Arti à Florence qui est dirigée par le professeur Giovanni Fattori.

Le Museo Civico de Livourne porte son nom.
fattori (giovanni) - acquaiole livornesi - 228 sur 651

  [image grand format]