Brouage Aunis et Saintonge en images - photographies Francois Poulet-Mathis
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / @selection      
◀◀       835 sur 968     ►► 

Giovanni SEGANTINI - vanité

C'est un peintre de genre, qui a représenté des sujets typiques, dont des paysages de montagnes. Pour Philippe Dagen du journal Le Monde, « il s'agit d'un des artistes majeurs de son temps, entre symbolisme, postimpressionnisme et primitivisme ».
Giovanni Segantini (né à Arco sur le lac de Garde le 15 janvier 1858 - mort dans le Schafberg Pontresina le 28 septembre 1899) est un peintre italien rattaché au courant du symbolisme.
Il perd sa mère à sept ans, et son père un an plus tard puis il fréquente l'Académie des beaux-arts de Brera à Milan.
Vers 1888 Segantini pressé à Milan forte amitié avec un peintre qui avait déjà atteint une grande renommée Francesco Filippini, qui a consacré l'opéra "Impression de la lagune".
En 1895, il reçoit le premier Grand Prix de la première Biennale de Venise.
Il s'installe en Suisse, à Maloja, près de Saint-Moritz, en Haute-Engadine, où il peint de nombreux paysages. Il y meurt. Sur sa tombe est écrit « Arte e amore vincono il tempo » (« L'art et l'amour triomphent du temps »).
Il est l'oncle de Rembrandt Bugatti et d'Ettore Bugatti.
segantini - Vanite (1897) - 835 sur 967

  [image grand format]