Brouage Aunis et Saintonge en images - photographies Francois Poulet-Mathis
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
peinture / litterature / musique classique - autres / cinema / photographie / architecture / sculpture / mode / / lieux / histoire / documentation / textes /
sites : naturels / archeologiques / religieux / militaires / industriels / monuments / genie-civil / insolite

◀◀       aleatoire     ►► 
page unique / kaleidoscope / liste
Pise - la tour penchée

Pise - la tour penchée

La tour penchée de Pise (torre pendente di Pisa en italien) est un des symboles du centre de l'Italie.
La tour, emblème de la ville toscane de Pise, est un campanile de style roman destiné à recevoir les cloches de la cathédrale dont la construction débuta en 1173.
Située sur la Place des miracles (Piazza dei Miracoli) au centre de Pise, elle est haute de 54,5 mètres, d'un diamètre externe de 15,5 mètres à la base, et lourde de 14 453 tonnes.
La tour est actuellement inclinée d'un angle de 5,5° vers le sud, ce qui fait que le dernier étage (n°8, celui des cloches) dépasse l'aplomb des fondations de 4,5 mètres. Cette tour mesurait 4.2 mètres de largeur

43.7230,10.3964 europe-s
Turin le Lingotto, ancien siege des usines Fiat

Turin le Lingotto, ancien siege des usines Fiat

Le Lingotto de Turin a été l'un des principaux sites industriels de Fiat. C'est actuellement le centre de congrès multifonctionnels le plus grand d'Europe.

45.030636,7.666815 europe-s
Venise - Place Saint Marc

Venise - Place Saint Marc

Si elle a aujourd'hui un intérêt avant tout historique, architectural et touristique, elle fut dans le passé le centre politique, religieux et économique de la république de Venise. Elle est surnommée par Napoléon Bonaparte « le plus élégant salon d'Europe »,
Cette place, la seule à mériter ce titre (piazza) à Venise, toutes les autres s'appelant campo, forme un quadrilatère irrégulier bordé d'arcades et de monuments remarquables. Ses arcades abritent des cafés et des boutiques de tourisme dont le célèbre Caffè Florian de 1720 avec son orchestre symphonique en terrasse :
45.4339,12.3387999 europe-s
Venise - la Pointe de la douane, nouveau musee d'art contemporain de Francois Pinault

Venise - la Pointe de la douane, nouveau musee d'art contemporain de Francois Pinault

Déja propriétaire du Palazzo Grassi, le milliardaire français François Pinault a acquis son deuxième centre d'art contemporain à Venise, la Pointe de la Douane, d'anciens entrepôts entièrement restructurés situés à l'embouchure du Grand Canal.
Le musée, espace de près de 5.000 m2, posé à la proue du quartier Accademia-Zattere, face à la célèbre place Saint-Marc
45.4307,12.3362 europe-s
le Vesuve - cratere principal

le Vesuve - cratere principal

Il est à l'origine de la destruction des villes de Pompéi, Herculanum, Oplontis et Stabies, ensevelies le 24 août 79 sous une pluie de cendres et de boue qui, ainsi, les a conservées jusqu'à nos jours dans leur état antique.
Le mont Vésuve (monte Vesuvio en italien, Vesuvius mons en latin) est un volcan italien d'une hauteur de 1 281 mètres, bordant la baie de Naples, à l'est de la ville. Il s'agit du seul volcan d'Europe continentale à être entré en éruption durant les cent dernières années, même s'il est actuellement en sommeil ; sa dernière éruption date de 1944.
Il est entré en éruption de nombreuses autres fois au cours des derniers millénaires et est considéré comme un des volcans les plus dangereux du monde en raison de sa tendance explosive et surtout de la population importante qui vit à ses abords.

Il a inspiré de nombreuses légendes et représentations au cours des siècles. La montagne est classée parc national depuis 1995.
40.818875,14.427378 europe-s
bouches de Kotor

bouches de Kotor

La baie est souvent connue comme le fjord européen le plus méridional bien qu'il n'en s'agisse pas d'un fjord, mais plutôt d'un canyon immergé. Elle est composée de plusieurs golfes intérieurs reliés entre eux par de profondes passes et formant ensemble l’un des meilleurs ports naturels d’Europe.
Les bouches de Kotor (ou Boka Kotorska, en italien Bocca di Cattaro) sont une baie située sur la côte occidentale du Monténégro, dépendante de la mer Adriatique.
Un monastère bénédictin se trouve sur une petite île face à la ville de Perast (Perasto)

42.486783240266405,18.688699455261276 europe-s
Cabo da Roca - point extreme du continent européen vers l'ouest

Cabo da Roca - point extreme du continent européen vers l'ouest


europe-s
Lisbonne - la Tour Belem

Lisbonne - la Tour Belem

La Tour de Belém a été construite sur les bords du Tage dans la freguesia de Santa Maria de Belém entre 1515 et 1521 par le roi Manuel Ier de Portugal pour garder l'entrée du port de Lisbonne. Elle a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1983, conjointement avec le monastère des Hiéronymites.
La tour de Belém évoque l'Afrique en plein Lisbonne. Sous ses terrasses, ses balcons et ses échauguettes mauresques, cette citadelle, édifiée au xvie siècle par Arruda pour abriter les capitaines du port, a vu passer les caravelles en partance pour les côtes de Guinée.
La tour qui se trouvait à l'origine au milieu du Tage, se retrouvera au bord, après le tremblement de terre de Lisbonne de 1755 et le détournement de ses eaux.

38.6917,-9.2159 europe-s
Ankara - mausolée d' Ataturk

Ankara - mausolée d' Ataturk

Le mausolée de Mustafa Kemal Atatürk, père de la Turquie moderne, est le monument le plus visité d'Ankara et un symbole de la laïcité dans ce pays de confession majoritairement musulmane.
Il a reçu cette année la visite de 5,627 millions de personnes, un chiffre en forte hausse par rapport à 2005 (3,8 millions).
Les analystes attribuent ce succès au besoin d'une partie de la population turque d'afficher son attachement à la laïcité depuis l'arrivée au pouvoir en 2002 d'un gouvernement islamo-conservateur.
La visite du mausolée, Anitkabir en turc, est une étape obligée du programme de toutes les visites officielles et les scolaires s'y sont tous rendus au moins une fois pendant leurs études.
La construction de ce monument à colonnes de style moderne, très sobre et de couleur claire, posé au sommet d'une colline dans l'ouest de la capitale a commencé en 1944 pour se terminer neuf ans plus tard.
Le marbre et la pierre viennent de toutes les provinces de Turquie afin de symboliser l'attachement du peuple au fondateur de la République en 1923 qui a transformé ce pays majoritairement musulman en Etat laïc.
Entouré d'un "parc de la paix" accueillant des arbres du monde entier, le mausolée renferme la tombe d'Atatürk (1881-1938), ainsi que celle du deuxième président de Turquie Ismet Inonü, décédé en 1973, le plus proche camarade d'Ataturk pendant la guerre d'indépendance et son successeur à la tête de l'Etat.
Le musée contient des objets ayant appartenu à Atatürk - ses vêtements, ses décorations, ses livres et ses voitures.
fmi/sf/alc

39.9435,32.8406 europe-s
Ephese - Cite antique

Ephese - Cite antique

La cité d'Éphèse fut un des centres commerciaux, politiques et religieux les plus importants de l'antiquité.
Éphèse se trouve sur le sud du littoral de l'Asie Mineure (la Turquie moderne), au cœur de l'Ionie, au nord est de l’île de Samos, au fond d’une baie (nombreuses sur la côte de l'Asie Mineure en raison du relief accidenté), fermée au sud par le Cap Trogylion ou Cap Mycale, et qui se termine au nord par la presqu’île d’Érythrée. Elle est située près de l'embouchure du Caystre, un fleuve très encaissé dans une vallée encadrée par les massifs montagneux du Tmolos au nord (où il prend sa source) et du Mésogée au sud. À l’intérieur des terres, la vallée du Caystre constitue une voie de communication naturelle. De même, les différentes dépressions géologiques offrent des points de passages vers l’arrière-pays. On trouve de nombreuses routes reliant Éphèse à ses voisines que sont Magnésie du Méandre, Claros ou Sardes[1].
La divinité protectrice de la cité, ou divinité poliade, était la déesse, déesse de la chasse et de la fécondité, en l'honneur de qui furent érigés trois sanctuaires et un magnifique temple lequel faisait partie des sept merveilles du monde.

La construction du premier commença en 550 avant J.-C. Il fut inauguré en 436 av. J.-C. et détruit en 356 av. J.-C. (selon la légende, la nuit de la naissance d'Alexandre le Grand). Le second fut construit grâce à d'importants dons en or de toute la population et fut terminé en 323 av. J.-C. C'est ce temple qui fut déclaré l'une des sept merveilles du monde : il était de dimensions imposantes (104 mètres de long pour 50 mètres de large, le toit étant soutenu par 127 colonnes ioniques de 18 mètres de haut).
À l'époque hellénistique, Éphèse devint un centre administratif important. L'ancienne cité fut refondée par Lysimaque ; en effet, la ville d’origine s’était envasée. Le diadoque embellit, assainit et agrandit la cité en y transférant les habitants de Colophon. Elle comptait alors environ 100 000 habitants. Son théâtre pouvait accueillir 24 000 spectateurs.
Au lendemain du traité d’Apamée, en -188, la ville d'Éphèse fut intégrée au royaume de Pergame.
En -88 eurent lieu les Vêpres d'Éphèse, épisode où tous les Romains d'Asie mineure furent massacrés - sans doute à l'initiative de Mithridate, de façon à lier ensemble avec lui les Grecs de façon irréversible, puisqu'ils avaient alors à craindre la vengeance des Romains : de fait, ce fut le début d'une guerre contre les Romains qui dura quatre années.
Le commerce de la ville semblait s'articuler autour des orfèvres et des statuaires du temple de Diane. Cité prospère, elle était prisée par l'aristocratie grecque et romaine.

37.9410,27.3422 europe-s