Brouage Aunis et Saintonge en images - photographies Francois Poulet-Mathis
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
peinture / litterature / musique classique - autres / cinema / photographie / architecture / sculpture / mode / / lieux / histoire / documentation / textes /
sites : naturels / archeologiques / religieux / militaires / industriels / monuments / genie-civil / insolite

◀◀       aleatoire     ►► 
page unique / kaleidoscope / liste
Jaipur - Hawa Mahal - le Palais des Vents

Jaipur - Hawa Mahal - le Palais des Vents

Le palais des vents (Hawa Mahal) est un bâtiment construit au xviiie siècle à Jaipur, capitale du Rajasthan en Inde. Il est considéré comme l'une des merveilles de l'architecture rajput.
Les centaines de fenêtres et balcons (953, semble-t-il) qui ornent sa façade sur cinq étages sont construits de façon à permettre aux femmes du harem royal de voir à l'extérieur sans être vues en retour.
Construit selon les canons de l'architecture rajput, il a été conçu de façon à permettre au vent de circuler à l'intérieur et, ainsi, de le rafraîchir.
26.9241, 75.8222
Lonar - cratere de meteorite en Inde

Lonar - cratere de meteorite en Inde

Le cratère de Lonar est situé à côté de la petite ville éponyme, dans l'État de Maharashtra en Inde. Il est le plus grand cratère creusé dans des roches de basalte et est partiellement rempli par un lac d'eau salée.
De forme presque circulaire, il a un diamètre d’1,83 km et fait 170 m de profondeur. On estime que son âge est de 52 000 ans (pléistocène) à ± 6 000 ans. Le cratère de Lonar est situé à environ 400 km au nord-est de Mumbai et à 100 km au sud-est des célèbres cavernes d'Ajantâ. La gare la plus proche est celle de Jalna, à un peu moins de 70 km.
Les premières recherches s'orientaient vers une origine volcanique du cratère, mais il est maintenant identifié comme un cratère d'impact. L'origine d'impact de ce cratère est clairement démontrée par la présence de plagioclase qui a été converti en maskelynite, transformation qui n'a pu se faire que par le choc d'un impact météoritique.
19.9764,76.5088
New-Delhi - Lotus Temple

New-Delhi - Lotus Temple

Le Temple du Lotus, sis à Bahapur, un faubourg sud de Delhi, en Inde, est une des 8 principales maisons d’adoration bahá’ies. Il est considéré comme le 'Temple-mère' d’Asie du Sud. C’est un monument qui se veut ouvert à toutes les croyances. Indépendamment de son caractère religieux, cette remarquable œuvre architecturale a reçu de nombreux prix.
Conçue comme fleur de lotus à peine entrouverte, l’œuvre comprend 27 pétales sur 9 côtés (chiffre symbolique important pour la foi bahá’ie), recouverts de marbre. L’intérieur est principalement un vaste auditoire permettant des assemblées de plus de 1 300 personnes. Seules les saintes écritures de la foi bahá’ie et des autres Révélations divines antérieures peuvent être publiquement lues ou récitées dans cette grande salle de prière. Aucun rituel religieux ne peut y être accompli. Tout y porte à la méditation silencieuse personnelle. Comme se dessinent certaines obédiences qui peuplent l’Inde telles Auroville, le temple se veut ouvert à toutes les religions.
Sous les pétales extérieurs se trouvent les pièces annexes : réception, bibliothèque, salles d’expositions ou de conférences. Autour du bâtiment, neuf pièces d’eau recréent le cadre habituel du lotus, une fleur d’étang. Des jardins à la Le Nôtre conduisent au Temple légèrement surélevé, donnant au bâtiment une perspective fort dégagée.
28.553328624281573, 77.25848461039298
Sriharikota - site indien de lancement de fusees spatiales

Sriharikota - site indien de lancement de fusees spatiales

Le centre spatial indien de Sriharikota est opérationnel depuis 1970. C'est le principal lieu d'activités spatiales en Inde où se déroulent les essais de moteurs de fusées et les lancements de satellites.
Son implantation se situe sur l'Ile de Sriharikota, en bordure du Golfe du Bengale, au nord de Madras, par 13° 9 min de latitude Nord et 80° 03 min de longitude est. Les installations occupent une surface de 145 km².
Depuis cette base, furent mis sur orbite pour la première fois un satellite polaire en 1996 et pour la première fois un satellite géostationnaire en 2001.

13.7198,80.2304
Fukushima - la centrale nucleaire apres l'accident

Fukushima - la centrale nucleaire apres l'accident

La centrale nucléaire de Fukushima Daiichi 1 a subi son plus grave accident nucléaire à la suite du séisme du 11 mars 2011 de magnitude 9 qui a dévasté le nord de l'archipel nippon.
À la suite du tremblement de terre et du tsunami qui ont dévasté le Nord-Est du Japon le 11 mars 2011, les réacteurs 1, 2 et 3 ont été automatiquement arrêtés, mais les systèmes de refroidissement ainsi que les systèmes de secours, censés prendre le relais dans ce cas, ont été endommagés. De ce fait, l'énergie résiduelle du combustible n'était plus évacuée et la température au sein du cœur n'a cessé d'augmenter ce qui a conduit à une diminution du niveau d'eau, au découvrement d'une partie du combustible et enfin abouti à une fusion partielle.
Dans les réacteurs 1, 2 et 3, des rejets de vapeur ont été effectués pour diminuer la pression à l'intérieur des réacteurs. Le 11/03/2011, la structure externe du réacteur 1 explose à cause d une accumulation trop importante d'hydrogène, entraînant l'effondrement du toit. L'enceinte de confinement est toutefois intacte. Le 15/03/2011 à 6 h 40 heure locale, le réacteur 2 est victime d'une énorme explosion due à l'hydrogène accumulé. D'après l'Autorité de sûreté nucléaire, l'enceinte de confinement n'est plus étanche, celle-ci étant nécessaire pour isoler le cœur de son environnement et éviter toute contamination avec l'extérieur. À 8 h 00, le réacteur 4 est victime de deux grosses explosions qui causent deux brèches d’environ 8 mètres de large sur l’enceinte extérieure du bâtiment abritant le réacteur. Ces explosions étant a priori dues à un incendie qui s'est déclenché au niveau de la piscine de refroidissement du combustible usé4.
Les réacteurs 5 et 6 étaient à l'arrêt pour maintenance lors du séisme et ne sont donc pas touchés par des problèmes de sûreté5. On relève toutefois une légère augmentation de la température à l'intérieur des réacteurs.
Récemment, le président de l'ASN, André-Claude Lacoste, a déclaré que ces accidents seront classés à 6 sur une échelle allant de 0 à 74 (l'accident survenu à Tchernobyl en 1986 étant le seul aujourd'hui de niveau 7).
Mercredi 16 mars 2011, les autorités japonaises ont ordonné l'évacuation temporaire du personnel de la centrale (une équipe de 70 personnes) en raison de la hausse dangereuse du niveau de radioactivité sur le site. Ceci conduit à une interruption momentanée des efforts pour refroidir le coeur des réacteurs en fusion. En désespoir de cause, les autorités japonaises ont décidé d'essayer de déverser de l'eau par voie aérienne (hélicoptères bombardiers d'eau) sur les réacteurs les plus menaçants. Pour le moment, cette solution s'est soldée par un échec. En effet, la radiation était trop élevé pour qu'un hélicoptère puisse survoler la centrale
37.4217,141.0336
Kyoto - Le temple Kiyomizu

Kyoto - Le temple Kiyomizu

Le temple Kiyomizu est un complexe de temples bouddhiques dont Otowa-san Kiyomizu-dera à l'est de Kyōto, qui est l'un des endroits les plus célèbres de la ville.
Le temple Kiyomizu trouve ses origines en 798, vers la fin de l'époque Nara ; selon la tradition, il aurait été construit par Sakanoue no Tamuramaro. Les édifices actuels datent de 1633. Le temple tient son nom de la chute d'eau qui se trouve à l'intérieur de son enceinte, eau provenant des collines environnantes, kiyoi mizu signifiant eau pure ou eau de source.
34.994847362531544,135.7850420382023
Tokyo - l'autre 'Tour Eiffel'

Tokyo - l'autre 'Tour Eiffel'

Son concept est fondé sur celui de la tour Eiffel de Paris en France. La tour de Tokyo est une tour orange et blanche située dans l'arrondissement de Minato à Tokyo, au Japon. Elle a été réalisée par l'architecte Tachū Naitō (en).
La tour mesure 332,6 mètres de haut (soit 7,6 mètres de plus que la tour Eiffel, qui en mesure 325 avec son antenne) ce qui en fait l'une des plus hautes tours en métal du monde. L'édifice ne pèse que 4 000 tonnes, ce qui est bien moins que les 7 300 tonnes de la tour Eiffel. La construction démarre en 1957 et s'achève en 1958. La tour ouvre au public le 23 décembre de la même année. 176 ampoules réparties à différents endroits éclairent la tour. L'hiver, elle est illuminée en orange et l'été en blanc.
Ses fonctions d'émetteur de radio et télévision seront prochainement déplacées sur la Tokyo Sky Tree, une tour deux fois plus haute, construite dans le quartier Sumida-ku.
L'antenne dominant la tour s'est tordue lors du séisme du 11 mars 2011.
35.6585,139.7455
Ushiku - Bouddha geant

Ushiku - Bouddha geant

Située à Ushiku au Japon, cette statue de bouddha mesure 100 m de hauteur (3 fois la hauteur de la statue de la liberté).

35.9827,140.2203
Mont Everest toit du monde

Mont Everest toit du monde

L’Everest, en tibétain Chomolungma, en népalais Sagarmatha, aussi appelé mont Everest, est une montagne située dans la chaîne de l'Himalaya, à la frontière entre le Népal (Sagarmatha) et la Chine (Tibet).
Il est aperçu par des Européens pour la première fois en 1847 puis, après quelques années d'observations et de calculs, son altitude est établie à 8 848 mètres et il est identifié comme le plus haut sommet du monde au-dessus du niveau de la mer. Cette caractéristique lui vaut d'être baptisé de son nom actuel par les Occidentaux en 1865 et, dès les années 1920, de lui attirer l'intérêt des alpinistes qui se lancent à l'assaut de ses pentes.
28.006941, 86.860642
atoll d'Aldabra -conservatoire naturel d'especes animales et vegetales

atoll d'Aldabra -conservatoire naturel d'especes animales et vegetales

Aldabran ou Aldabra est la plus grande île des Seychelles. Il s'agit en fait d'un atoll composé de quatre îles regroupées autour d'un lagon peu profond.

L'accès à Aldabran est strictement réglementé, ainsi maintenu à l'abri des influences humaines, cet atoll compte une population de plus de 150 000 tortues géantes, et est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1982.

On dénombre également des tortues vertes (Chelonia mydas), des tortues imbriquées (Eretmochelys imbricata) et quelques oiseaux dont le Râle de Cuvier (Dryolimnas cuvieri).

L'atoll est le deuxième plus grand atoll du monde après celui de Kiritimati. D'une longueur de 34 km et d'une largeur de 14,5 km, il n'émerge que de 8 mètres au-dessus du niveau de la mer. Sa superficie est estimée à 155,4 km². Le lagon occupe 224 km², dont à peu près deux tiers sont secs à marée basse.
-9.46281521425371,47.44372629394