Brouage Aunis et Saintonge en images - photographies Francois Poulet-Mathis
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
◀◀       parcours aleatoire     ►► 
216 - Tony JUDT - Apres-guerre, une histoire de l'Europe depuis 1945     (judt: autres oeuvres)

cliquer pour agrandir



Tony JUDT - Apres-guerre, une histoire de l'Europe depuis 1945


Tony




Prix du Livre europeen 2008

Couronné par le prix du livre européen depuis 2008, cet ouvrage de l’historien britannique Tony Judt retrace l’histoire du continent européen de la fin de la Seconde Guerre mondiale à l’adhésion des anciens pays du bloc communiste à l’Union européenne en 2004. Plus qu’un manuel d’histoire, cet ouvrage se veut avant tout une fresque recouvrant tous les évènements marquants de l’histoire européenne. Cette impression est renforcée par le style simple mais vif de l’auteur. Cette synthèse claire, et particulièrement érudite, intègre aussi bien l’histoire des pays d’Europe occidentale que ceux de l’Europe de l’Est et rompt aussi avec le tropisme qui consiste à réduire l’histoire de l’Europe au rôle joué par les plus grands États. En effet, elle offre par exemple d’importants développements sur les pays scandinaves ou du Benelux, dépassant les perceptions nationales qui perdurent encore dans les historiographies européennes. Dans sa démonstration, l’auteur englobe toutes les dimensions qu’elles soient politiques, militaires, sociales ou culturelles et nous donne un exemple d’histoire totale, illustrée par exemple de passages sur le cinéma ou la musique. Aussi, l’ombre de la Seconde Guerre mondiale est particulièrement prégnante durant tout l’ouvrage. La description de l’Europe de l’immédiat après-guerre est particulièrement saisissante, notamment les développements consacrés aux pays d’Europe orientale et à l’Allemagne. Selon Tony Judt, les fils conducteurs sur lesquels s’est construite l’Europe sont le communisme, la Shoah, à laquelle l’épilogue du livre est consacré, et le rapport aux États-Unis. La construction européenne étant l’une de leurs conséquences, même si elle reste peu abordée, mis à part dans la dernière partie de l’ouvrage. À travers cet ouvrage qui se rapproche de l’essai, Tony Judt nous livre une synthèse argumentée et lumineuse et son étude constitue sans discussion une référence pour qui s’intéresse à l’histoire européenne.

(Référence électronique de l'article:
Alain Marzona , « Tony Judt, Après-guerre, une histoire de l’Europe depuis 1945 », Revue historique des armées , 258 | 2010 , [En ligne], mis en ligne le 26 février 2010. URL : http://rha.revues.org/index6957.html.)


Né en 1948, à Londres, au sein d’une famille juive originaire d’Europe centrale, il s’est engagé dès l’adolescence dans le mouvement sioniste. Il participera à la guerre des 6 jours comme réserviste dans l’armée israélienne, puis prendra ses distances avec le sionisme. Etudiant à Cambridge, puis à l’Ecole Normale Supérieure à Paris, il écrira plusieurs ouvrages sur la gauche française.
Son œuvre majeure reste « Après-guerre, une histoire de l’Europe depuis 1945 » (Armand Colin, 2007, Hachette-Pluriel, 2009), remarquable analyse où Tony Judt nous convie à une étude fine et éclairée des principales évolutions politiques, économiques, sociales et culturelles, à l’échelle du continent ou du pays, une sorte de biographie d’un continent qui
s’efforce après un passé dramatique, de se reconstruire et de tracer de nouveau sa route. Les analyses de l’auteur sont éclairantes, toujours originales, pleines de fulgurance.