Brouage Aunis et Saintonge en images - photographies Francois Poulet-Mathis
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
peinture / litterature / musique classique - autres / cinema / photographie / architecture / sculpture / mode / / lieux / histoire / documentation / textes /
roman / policier / historique / recit / essai / aventure / jeunesse / poesie / theatre / rire / epopee / la Bible /

◀◀       aleatoire     ►► 
page unique / kaleidoscope / liste
Paul ELUARD - capitale de la douleur

Paul ELUARD - capitale de la douleur

Paul Eluard publie en 1926 "Capitale de la douleur", un recueil poétique en vers et en prose traitant les thèmes de l’amour, du rêve ou encore de la peinture. Il y assemble de poèmes antérieurs mais aussi des nouveautés. Le recueil est écrit pour Gala, épouse du poète qui l’abandonna pour Salvador Dalí. Au cours des années suivantes, Eluard rencontrera d’autres femmes, dont Nusch qu’il épousera et dont il fera sa nouvelle égérie mais qui mourra soudainement.
Voir aussi : Histoire du Surréalisme - Histoire du Dadaïsme - Paul Eluard - Dali - Histoire de la Poésie - Histoire de France - Année 1926
1926 poesie

Warning: getimagesize(../data/litterature/@selection/emmanuelle pireyre - feerie generale (essai) 2012 (france).jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /public_html/brouage/e-doc3.php on line 362
Paul ELUARD - capitale de la douleur

Emmanuelle PIREYRE - Feerie generale

Paul Eluard publie en 1926 "Capitale de la douleur", un recueil poétique en vers et en prose traitant les thèmes de l’amour, du rêve ou encore de la peinture. Il y assemble de poèmes antérieurs mais aussi des nouveautés. Le recueil est écrit pour Gala, épouse du poète qui l’abandonna pour Salvador Dalí. Au cours des années suivantes, Eluard rencontrera d’autres femmes, dont Nusch qu’il épousera et dont il fera sa nouvelle égérie mais qui mourra soudainement.
Voir aussi : Histoire du Surréalisme - Histoire du Dadaïsme - Paul Eluard - Dali - Histoire de la Poésie - Histoire de France - Année 1926
0000 essai
ERASME - Eloge de la folie

ERASME - Eloge de la folie

« Il n’est pas dans mon sujet d’examiner la vie des papes et des prêtres, j’aurais l’air de composer une satire au lieu de mon propre éloge, et l’on pourrait croire qu’en louant les mauvais princes j’ai l’intention de censurer les bons. »

Il s’agit d’une fiction burlesque et allégorique. Érasme y fait parler la déesse de la Folie et lui prête une critique virulente des diverses professions et catégories sociales, notamment les théologiens, les maîtres, les moines et le haut clergé mais aussi les courtisans dont nous avons une satire mordante.
Dans L’Éloge de la Folie, la satire s’élargit et dépasse l’époque de son auteur pour atteindre la société humaine en général.
Éloge de la Folie ou L’Éloge de la Folie est un essai néo-latin écrit en 1509 par Érasme de Rotterdam et imprimé d'abord en 1511.
Après en avoir conçu les grandes lignes au cours de ses voyages sur les routes d'Italie et d'Allemagne, Érasme révisa et développa son travail, à l'origine écrit en une semaine, pendant son séjour chez Thomas More (l’auteur d’Utopie) dans la propriété que ce dernier avait à Bucklersbury. On considère que c'est une des œuvres qui ont eu le plus d'influence sur la littérature du monde occidental et qu'elle a été un des catalyseurs de la Réforme.
1511
ERCKMANN-CHATRIAN - histoire d'un conscrit de 1813

ERCKMANN-CHATRIAN - histoire d'un conscrit de 1813

"Ceux qui n'ont pas vu la gloire de l'empereur Napoléon dans les années 1810-1812 ne sauront jamais à quel degré de puissance peut monter un homme.
Quand il traversait la Champagne, la Lorraine ou l'Alsace, les gens, au milieu de la moisson ou des vendanges, abandonnaient tout pour courir à sa rencontre [...] On aurait cru que c'était Dieu ; qu'il faisait respirer le monde, et que si par malheur il mourait, tout serait fini". Amoureux de Catherine, Joseph craint de se voir appelé sous les drapeaux. Hélas : en dépit de sa boiterie, l'apprenti est enrôlé et il reçoit sa feuille de route...
Dans l'œuvre de Erckmann et Chatrian, le réalisme rustique, influencé par les conteurs de la Forêt-Noire, se transfigure en une sorte d'épopée populaire.
1813 roman
ESCHYLE - Les Perses (472 avant J-C)

ESCHYLE - Les Perses (472 avant J-C)

Devant le palais du roi de Perse, le Conseil et la vieille Reine sont gagnés par l'inquiétude: qu'est-il advenu de Xerxès et de son armée, partis soumettre la Grèce en franchissant audacieusement l'Hellespont ? Mais voici un messager, qui s'en vient annoncer l'issue des combats...

Avec Les Perses, Eschyle compose une tragédie unique, et paradoxale : en prise sur l'histoire immédiate, presque sans action, elle se déploie en un somptueux tissu de récits et de plaintes, et la joie du vainqueur y balance subtilement la compassion pour le vaincu.

Cette pièce représentée en 472 fait à l'origine partie d'une tétralogie
Elle relate la bataille de Salamine du point de vue des Perses défaits de Xerxès : la pièce joue donc sur un paradoxe, en relatant une catastrophe ressentie comme triomphe par le public athénien. Il s'agit de la seule tragédie grecque à sujet historique qui ait subsisté.

Eschyle (en grec ancien Aiskhúlos), né à Éleusis (Attique) vers 526 av. J.-C., mort à Géla (Sicile) en 456 av. J.-C., est le plus ancien des trois grands tragiques grecs. Précédé d'autres tragédiens, il participe à la naissance du genre grâce à certaines innovations, comme le nombre d'acteurs qu'il porte à deux selon Aristote. Treize fois vainqueur du concours tragique, il est l'auteur d'une centaine de pièces dont sept seulement nous ont été transmises.
Le théâtre d'Eschyle est essentiellement remarqué pour sa force dramatique, la tension, l'angoisse qui habite ses pièces, dont la cohérence se comprend surtout par la progression qui les reliait au sein de trilogies « liées », dont ne subsiste aujourd'hui que l’Orestie. S'il ne développe pas la psychologie des personnages, ses choix lui permettent de mettre en valeur ses conceptions puissantes sur l'équilibre de la cité, le dégoût de l’hybris qui met en danger cet ordre, et le poids de la décision des dieux dans la conduite des affaires humaines, notamment à travers le sort militaire, ou la malédiction familiale (dans le cas de Thèbes et des Atrides notamment).

Sept pièces d'Eschyle seulement nous sont parvenues. Certaines de ses pièces disparues ne sont connues que par leur titre (Iphigénie, Philoctète, Pénélope, Les Mysiens, Les Femmes thraces, Les Salaminiennes), ou parfois par des fragments comme dans le cas de Niobé ou des Myrmidons14. L'existence de certaines autres pièces ne peut être que supposée, par exemple pour le Prométhée délivré et le Prométhée porte-feu qui auraient pu compléter le Prométhée enchaîné dans le cadre d'une trilogie.
-472 av jc theatre
William FAULKNER - le bruit et la fureur

William FAULKNER - le bruit et la fureur

Le Bruit et la Fureur (The Sound and the Fury) est le quatrième roman de l'auteur américain William Faulkner, publié en 1929.
Le titre du roman est une référence à la pièce de théâtre Macbeth, de William Shakespeare (acte 5, scène 5) :
Version originale (anglais)
Life […]: it is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury
Signifying nothing..
Traduction :
La vie […] : une fable
Racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur,
Et qui ne signifie rien.
La narration choisie par Faulkner est complexe, avec un enchevêtrement infini de flash-backs, de digressions, d'errances, de flash-forwards et de pièges (deux Jason, deux Quentin). Le Bruit et la Fureur se veut un récit du désordre de l'esprit, le bruit et la fureur des âmes tourmentées.
1929 roman
Marie-Madeleine Pioche de La Vergne, comtesse de La FAYETTE - La Princesse de Cleves

Marie-Madeleine Pioche de La Vergne, comtesse de La FAYETTE - La Princesse de Cleves

"Il parut alors une beauté à la cour qui attira les yeux de tout le monde ... "

Ce texte du XVIIe siècle aborde la société précieuse de l'époque, l'écrivain glisse du roman précieux vers la nouvelle classique
1678 roman

Warning: getimagesize(../data/litterature/@selection/fernandez - Dans la main de l ange (roman) 1982 (france).jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /public_html/brouage/e-doc3.php on line 362
Marie-Madeleine Pioche de La Vergne, comtesse de La FAYETTE - La Princesse de Cleves

Dominique FERNANDEZ - Dans la main de l'ange

"Il parut alors une beauté à la cour qui attira les yeux de tout le monde ... "

Ce texte du XVIIe siècle aborde la société précieuse de l'époque, l'écrivain glisse du roman précieux vers la nouvelle classique
0000 roman

Warning: getimagesize(../data/litterature/@selection/ferrari - sermon sur la chute de rome (roman) 2012 (france).jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /public_html/brouage/e-doc3.php on line 362
Marie-Madeleine Pioche de La Vergne, comtesse de La FAYETTE - La Princesse de Cleves

Jerome FERRARI - sermon sur la chute de rome

"Il parut alors une beauté à la cour qui attira les yeux de tout le monde ... "

Ce texte du XVIIe siècle aborde la société précieuse de l'époque, l'écrivain glisse du roman précieux vers la nouvelle classique
0000
Georges FEYDEAU - Le Dindon

Georges FEYDEAU - Le Dindon

Lucienne : "Mais enfin, monsieur, pour qui me prenez-vous ? Je suis une honnête femme !"
Pontagnac : "Ah ! tant mieux ! J'adore les honnêtes femmes !…"
Le Dindon (1896), Georges Feydeau, acte I, scène 1

Le Dindon est un vaudeville de Georges Feydeau en trois actes, représenté pour la première fois le 8 février 1896, au Théâtre du Palais-Royal.
Feydeau renouvelle le genre du vaudeville par une étude plus approfondie des caractères dans ses comédies de mœurs en un acte, montrant notamment la médiocrité des existences bourgeoises, qu'il tourne en ridicule : On purge Bébé (1910), Mais n'te promène donc pas toute nue ! (1911).

Très aimé de ses contemporains et des autres auteurs, il est témoin (avec Sarah Bernhardt) au mariage de Sacha Guitry et d'Yvonne Printemps le 10 avril 1919.
1896 theatre