Brouage Aunis et Saintonge en images - photographies Francois Poulet-Mathis
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
peinture / litterature / musique classique / autres / cinema / photographie / architecture / sculpture / mode / / lieux / histoire / documentation / textes /
ancien / tradition / slave / renaissance / baroque / classique / romantique / moderne / contemp.
ballet / oratorio / cantate / motet / messe / opera / com.musicale / spectacle
sop / haute-contre / tenor / choeur / clavier / piano / cordes / violoncelle / orgue / flute / harpe /

◀◀     aleatoire     ►► 
page unique / kaleidoscope / liste

Warning: getimagesize(../data/musique/@selection/schutz - Dank sagen wir alle Gott, from The Christmas Story@.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /public_html/brouage/e-doc3.php on line 362

Heinrich SCHUTZ - Cantiones sacrae


renaissance oratorio choeur www.youtube.com/embed/tYwp2eqiikg
Claudio MONTEVERDI - Magnificat - Deposuit (Vepres de la Vierge)

Claudio MONTEVERDI - Magnificat - Deposuit (Vepres de la Vierge)

Inspiré du cantique d'Anne, la mère du prophète Samuel (Premier livre de Samuel, dans la Bible), le Magnificat souligne le lien profond entre l'Espérance et la Foi chez le croyant (tant juif que chrétien).
« Magnificat » est le premier mot (l’incipit) de la traduction latine de ce chant de louange. Il a inspiré de nombreuses œuvres musicales.

Dans l'histoire de la musique, les Vêpres de Monteverdi constituent une œuvre monumentale. La façon unique de Monteverdi d'aborder chaque mouvement des Vêpres a valu à cette œuvre une place dans l'Histoire. Elle ne présente pas seulement des moments profonds de prière à l'intérieur d'une progression monumentale, mais elle intègre aussi de la musique profane dans une réalisation résolument religieuse, et ses mouvements individuels présentent tout un éventail de formes musicales - sonate, motet, hymne et psaume - sans jamais perdre le but où elle tend. Les Vêpres atteignent leur unité globale en construisant chaque mouvement sur le traditionnel plain-chant (le chant grégorien) pour chaque texte, qui devient un cantus firmus dans l'œuvre de Monteverdi.

Mon âme exalte Le Seigneur Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante désormais tous les âges me diront bienheureuse
Le Puissant fit pour moi des merveilles Saint est son Nom !
Son Amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui Le craignent
Déployant la Force de Son bras Il disperse les superbes
Renverse les puissants de leurs trônes et élève les humbles
Comble de biens l’affamé, renvoie les riches les mains vides
Relève Israël Son serviteur et se souvient de Son Amour
De la Promesse faite à nos pères en faveur d’Abraham et de sa race à jamais
renaissance oratorio choeur www.youtube.com/embed/sajvPYTTc5M
Claudio MONTEVERDI - lamento della ninfa

Claudio MONTEVERDI - lamento della ninfa

Ce madrigal appartient au huitième livre de madrigaux ″Madrigali guerrieri et amorosi″, dédié à l'empereur Ferdinand III. Ce recueil est introduit par une très importante préface qui est en quelque sorte un résumé de toute la poétique musicale de Monteverdi. Les madrigaux sont divisés en Canti guerrieri et Canti amorosi. Celui-ci fait partie des Canti amorosi. Texte de Rinuccini (″Phébus n'avait pas encore″

Lamento della ninfa (Madrigal Livre 8), Non, avea Febo ancora, ″rapresentativo″ / Claudio Monteverdi
vers 1630 / soprano, 2 ténors, basse, basse continue / SV 1630
1630 renaissance opera soprano www.youtube.com/embed/zsL4MGFh6QI
Claudio MONTEVERDI - Pur ti miro (le couronnement de Poppee) duo Philippe Jaroussky Nuria Rial)

Claudio MONTEVERDI - Pur ti miro (le couronnement de Poppee) duo Philippe Jaroussky Nuria Rial)

Acte III Scène 8 : Devant les consuls et les tribuns, Néron proclame Poppée son épouse et la couronne impératrice.
Dans un extraordinaire duo final, les deux impériaux tourtereaux roucoulent leur tendresse. L'amour, magnifié par une musique sublime (bien que ce final ne serait pas de Monteverdi !), triomphe. Ainsi s'achève l'opéra sur une conclusion passablement immorale. L'auditeur troublé est tenté de se dire que, pour peu qu'on s'abandonne à la double action rédemptrice de l'amour et de la musique, même si l'on est tyran sans scrupule, cynique et criminel, on ne peut pas être absolument méchant !

Nuria Rial (soprano)
Philippe Jaroussky (contre-ténor)
Ensemble l'Arpegiatta
(Arsenal de Metz, 7-10-2009)
renaissance opera haute-contre www.youtube.com/embed/GYY-ukMBVu4

Warning: getimagesize(../data/musique/@selection/allegri - miserere.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /public_html/brouage/e-doc3.php on line 362
Claudio MONTEVERDI - Pur ti miro (le couronnement de Poppee) duo Philippe Jaroussky Nuria Rial)

Gregorio ALLEGRI - Miserere

Acte III Scène 8 : Devant les consuls et les tribuns, Néron proclame Poppée son épouse et la couronne impératrice.
Dans un extraordinaire duo final, les deux impériaux tourtereaux roucoulent leur tendresse. L'amour, magnifié par une musique sublime (bien que ce final ne serait pas de Monteverdi !), triomphe. Ainsi s'achève l'opéra sur une conclusion passablement immorale. L'auditeur troublé est tenté de se dire que, pour peu qu'on s'abandonne à la double action rédemptrice de l'amour et de la musique, même si l'on est tyran sans scrupule, cynique et criminel, on ne peut pas être absolument méchant !

Nuria Rial (soprano)
Philippe Jaroussky (contre-ténor)
Ensemble l'Arpegiatta
(Arsenal de Metz, 7-10-2009)
1638 ancien renaissance motet soprano www.youtube.com/embed/IA88AS6Wy_4