Brouage Aunis et Saintonge en images - photographies Francois Poulet-Mathis
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
peinture / litterature / musique classique - autres / cinema / photographie / architecture / sculpture / mode / / lieux / histoire / documentation / textes /
fresques / icones / trecento / quattrocento / renaissance / classique / romantique / academisme / raphaelisme / impressionisme / pointillisme / fauvisme / nabis / naifs / expressionisme / surrealisme / cubisme /art nouveau / orientalisme / itinerants / symbolisme / fantastique / moderne / abstrait / pop-art / underground /

◀◀       aleatoire     ►► 
page unique / kaleidoscope / liste

Warning: getimagesize(../data/peinture/@selection2/blake richmond (william) - Venus And Anchises 1889 Walker Art Gallery, Liverpool ().jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /public_html/brouage/e-doc3.php on line 362

William BLAKE RICHMOND - Venus and Anchises



Warning: getimagesize(../data/peinture/@selection2/bloemaert - Shepherd and Sherpherdess. 1627. Oil on canvas. Niedersachsisches Landesmuseum, Hannover.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /public_html/brouage/e-doc3.php on line 362

Abraham BLOEMAERT - le berger et la bergere


Louis-Leopold BOILLY - les loges du theatre

Louis-Leopold BOILLY - les loges du theatre

Qu’en un lieu, qu’en un jour,
un seul fait accompli
tienne jusqu’à la fin
le théâtre rempli

Nicolas Boileau - l'art poetique

Louis-Leopold Boilly est connu notamment pour ses scènes de la vie parisienne dans les années qui suivent la Révolution.
Ses peintures minutieusement observées et exécutées reflètent toute la diversité de la vie urbaine, de ses costumes et de ses coutumes, entre la période révolutionnaire et la Restauration. Boilly est certainement le seul peintre opposant aux régimes révolutionnaires, de la Terreur à l'Empire. Il peint la vie des petites gens et des plus grands, paisibles ; quand la peinture officielle vantait les batailles, le sacre ... Sa seule guerre à lui, est autour d'un billard et oppose des jeunes femmes à des hommes perplexes.

Le monde entier est un théâtre,
et tous, hommes et femmes,
n’en sont que les acteurs

William Shakespeare - Comme il vous plaira


Boris KUSTODIEV - maslenitsa (la fete des crepes)

Boris KUSTODIEV - maslenitsa (la fete des crepes)

Maslenitsa ou la semaine des crêpes, est une fête folklorique russe qui date de l'ère païenne. Elle est célébrée la semaine précédant le Grand Carême orthodoxe
Les immigrants russes, présents à travers le monde considèrent que Maslenitsa est une occasion de célébrer la culture russe ; pourtant, les festivités sont généralement réduites à un seul jour et peuvent ne pas coïncider avec la date exacte de la fête.
Boris Mikhaïlovitch Koustodiev est un peintre russe et décorateur de scènes de théâtre.
Les thèmes contemporains deviennent la base de son travail, incarné en dessins pour calendriers et couvertures de livres, et en illustrations et esquisses de décorations de rue.

gallery tretyakov moscou

Warning: getimagesize(../data/peinture/@selection2/callot - bracelli.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /public_html/brouage/e-doc3.php on line 362
Boris KUSTODIEV - maslenitsa (la fete des crepes)

Jacques CALLOT - pantins d'apres Bracelli

Maslenitsa ou la semaine des crêpes, est une fête folklorique russe qui date de l'ère païenne. Elle est célébrée la semaine précédant le Grand Carême orthodoxe
Les immigrants russes, présents à travers le monde considèrent que Maslenitsa est une occasion de célébrer la culture russe ; pourtant, les festivités sont généralement réduites à un seul jour et peuvent ne pas coïncider avec la date exacte de la fête.
Boris Mikhaïlovitch Koustodiev est un peintre russe et décorateur de scènes de théâtre.
Les thèmes contemporains deviennent la base de son travail, incarné en dessins pour calendriers et couvertures de livres, et en illustrations et esquisses de décorations de rue.

gallery tretyakov moscou
CASSANDRE - affiche pour le paquebot 'Atlantique'

CASSANDRE - affiche pour le paquebot 'Atlantique'

l'illustrateur Cassandre fut particulièrement marqué par le cubisme et le purisme, ainsi que par le travail des photographes et des cinéastes. L'influence des futuristes italiens transparaît dans son œuvre à travers sa façon de rendre visuelles la vitesse et la modernité, en particulier dans les publicités pour le train ou les paquebots. Il se fait ainsi le chantre du progrès technique et son œuvre est en cela emblématique de l'époque.
Cassandre, pseudonyme d'Adolphe Jean Marie Mouron, est un graphiste, affichiste, décorateur de théâtre, lithographe, peintre et typographe français. Il est principalement connu pour ses affiches publicitaires pour l’Étoile du Nord, Dubonnet, ou du paquebot Normandie, réalisées dans les années 1930.

Affiche L'Atlantique, pour le paquebot assurant la liaison avec l'Amérique de Sud.
Marc CHAGALL - Le Paysage bleu

Marc CHAGALL - Le Paysage bleu

Un couple, avec la femme la tête à l’envers, une poule à droite, un croissant de lune qui, en fait, est un poisson argenté et un astre rond et obscur sur la droite. Chagall reste le peintre de ses rêves. Il est rare qu’il peigne son entourage réel. Et les rêves commencent avec l’enfance.
L’enfance, ce sont les animaux familiers, le coq, la vache, le cheval. Les coqs, on en trouve dans presque tous ses tableaux. Il écrira à ce propos :

« Je me suis servi des vaches, des filles de ferme, de coqs et de l’architecture de la province russe comme de sources formelles, parce qu’ils font
partie de l’environnement dans lequel j’ai grandi et qui a sans doute laissé une empreinte plus profonde dans la mémoire visuelle que j’ai gardée de mes expériences » (Marc Chagall)
gouache sur papier, 77 x 56 cm Wuppertal, Von der Heydt Museum,
William Merritt CHASE - fin de saison

CHASE - fin de saison

William Merritt Chase est un peintre américain connu pour son engagement en faveur de l'impressionnisme et comme enseignant.
Il travaille sur tous supports : peinture à l'huile, pastel, encre. Ses thèmes sont nombreux : paysages, natures mortes, portraits ; mais ce sont ceux-ci qui le rendent célèbre, de nombreuses personnalités souhaitant devenir ses modèles.
Il est né à Williamsburg (aujourd'hui Nineveh), Indiana, et devient un élève de Barton S. Hays à Indianapolis et de Joseph Oriel Eaton à New York ainsi que de A. Wagner et de Karl von Piloty à Munich.
Il installe à New York sa propre école, « Chase school » (aujourd'hui Parsons), après avoir enseigné quelques années à l'Art Students League.

Warning: getimagesize(../data/peinture/@selection2/clausen - route en hiver.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /public_html/brouage/e-doc3.php on line 362
William Merritt CHASE - fin de saison

Sir George CLAUSEN - The Road, Winter Morning

William Merritt Chase est un peintre américain connu pour son engagement en faveur de l'impressionnisme et comme enseignant.
Il travaille sur tous supports : peinture à l'huile, pastel, encre. Ses thèmes sont nombreux : paysages, natures mortes, portraits ; mais ce sont ceux-ci qui le rendent célèbre, de nombreuses personnalités souhaitant devenir ses modèles.
Il est né à Williamsburg (aujourd'hui Nineveh), Indiana, et devient un élève de Barton S. Hays à Indianapolis et de Joseph Oriel Eaton à New York ainsi que de A. Wagner et de Karl von Piloty à Munich.
Il installe à New York sa propre école, « Chase school » (aujourd'hui Parsons), après avoir enseigné quelques années à l'Art Students League.
Henri ROUSSEAU (dit le douanier) - la bohémienne endormie

Henri ROUSSEAU (dit le douanier) - le gitan endormi

Exécutée en 1897 par le douanier Rousseau, cette représentation fantasmatique d'un lion et d'une femme endormie un soir de pleine lune est une des peintures naïves les plus connues.
Les personnages sont figés, le visage le plus souvent inexpressif. S'ils sont plusieurs, ils sont représentés simplement juxtaposés. Ils paraissent massifs, gigantesques en comparaison avec les éléments du décor, mais cela semble être une conséquence du fait que le peintre ne maîtrise pas la représentation des perspectives (ou qu'il utilise, sans la connaître, la perspective signifiante du Moyen Âge). En effet, le paysage est presque au même plan que le sujet, avec son foisonnement de détails mais à la perspective absente.