Brouage Aunis et Saintonge en images - photographies Francois Poulet-Mathis
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
peinture / litterature / musique classique - autres / cinema / photographie / architecture / sculpture / mode / / lieux / histoire / documentation / textes /
fresques / icones / trecento / quattrocento / renaissance / classique / romantique / academisme / raphaelisme / impressionisme / pointillisme / fauvisme / nabis / naifs / expressionisme / surrealisme / cubisme /art nouveau / orientalisme / itinerants / symbolisme / fantastique / moderne / abstrait / pop-art / underground /

◀◀       aleatoire     ►► 
page unique / kaleidoscope / liste
Maxfield PARRISH - The Lantern Bearers

Maxfield PARRISH - The Lantern Bearers

Maxfield Parrish (25 juillet 1870, 30 mars 1966), Philadelphie , Pennsylvanie , était un peintre et illustrateur américain connu pour ses œuvres utopiques et éthérées.
1908 illustration
Leon SPILLIAERT - Vertigo, Magic Staircase

Leon SPILLIAERT - Vertigo, Magic Staircase

Les toiles de Leon Spilliaert se caractérisent par une évidente mélancolie, empreinte de tristesse, à travers la représentation de larges espaces vides (plages et étendues maritimes), ou d'autoportraits jouant sur les ombres dans les crevasses du visage, un traitement de la lumière façon clair-obscur et une sorte d'irradiation.
Son inspiration vient sans doute de la ville où il est né, Ostende, et d'errances nocturnes dans la cité balnéaire au long des plages et des digues. Une ambiance de cauchemar et un certain tragique émanent parfois de ses toiles, ou tout au moins un profond et vague sentiment d'errance et de perdition, de solitude. Les matériaux utilisés sont l'aquarelle, la gouache, le pastel, les crayons de couleur et l'encre de Chine.
peinture, belgique, Wash, Indian ink, watercolor and crayon 64 x 48 cm, Musee des Beaux-Arts, Ostende
1908 moderne
Ivan BILIBINE - la vague

Ivan BILIBINE - la vague

La vague d'Ivan Bilibine de 1905, typique de la période russe de l'artiste. On a relevé chez lui des influences de la gravure japonaise (Hokusai)
La caractéristique du style de Bilibine est la représentation graphique. Bilibine commençait son travail sur un dessin par une esquisse de la composition à venir. Des lignes noires ornementales délimitent nettement les plages de couleurs (technique inspirée du vitrail), ajoutant du volume et de la perspective aux aplats. Le remplissage à l’aquarelle du dessin en noir et blanc ne fait que souligner les lignes initiales de contour. Pour l’encadrement des dessins, Bilibine utilise généreusement les motifs ornementaux.
Pour l'évocation des paysages illustrant les contes russes, Bilibine associe une composante décorative et symbolique, indépendante du sujet proprement dit et servant de toile de fond, et une autre campant le décor spécifique de l'histoire : cette association caractérise le style moderne, russe aussi bien qu'occidental.
Il est le premier dans l'histoire du livre russe à avoir réussi une synthèse des principes de la peinture et de ceux de l'art graphique imprimé. La fermeté de son trait lui avait valu le surnom d'Ivan Main-de-fer.
1905
Ilya REPINE - Quelle liberté

Ilya REPINE - Quelle libertÚ

Une part importante de sa création est consacrée à son Ukraine natale. Ses œuvres réalistes expriment souvent une critique cinglante de l'ordre social. Vers la fin des années 1920 furent publiés en Union soviétique des travaux détaillés sur l'artiste à tel point que se développa dans la décennie suivante un véritable culte pour lui. De ce fait, Repine fut retenu comme référence en termes de réalisme pour les artistes du courant réaliste socialiste soviétique en URSS.
1903
John Singer SARGENT - sur le canal

John Singer SARGENT - sur le canal

On remarquera chez Sargent les centaines d'aquarelles de Venise, dont nombre d'entre elles sont réalisées sur une gondole. Ses couleurs sont parfois extrêmement vives et un analyste remarque, « Tout cela a l'intensité d'un rêve »
1903
Paul-Elie RANSON - pommier aux fruits rouges

Paul-Elie RANSON - pommier aux fruits rouges

Le mouvement nabis dont se réclame Paul Elie Raison, est né d'une controverse amenant les peintres à se débarrasser de la contrainte imitative de la peinture, à user de couleurs pures, vives, à ne pas hésiter à exagérer leurs visions, et à donner à leurs peintures leur propre logique décorative et symbolique.
Le mouvement ne dure que quelques années puisque les nabis se dispersent vers 1900. Toutefois, au tournant du siècle, les nabis font la transition et annoncent, ou préfigurent, les recherches contemporaines de l'art nouveau.
1900 impressionisme nabis
Odilon REDON - le char d'Apollon

Odilon REDON - le char d'Apollon

Les années 1890 et le début du siècle sont une période de transformation, de mutation, c'est l'abandon de ses « noirs », Redon commence à utiliser le pastel et l'huile, et la couleur domine les œuvres du reste de sa vie.l'art de Redon explore les méandres de la pensée, l'aspect sombre et ésotérique de l'âme humaine, empreint des mécanismes du rêve.
Odilon Redon, né Bertrand Redon le 20 avril 1840 à Bordeaux et mort le 6 juillet 1916 à Paris, fut un peintre symboliste et coloriste de la fin du xixe siècle.
1900 fantastique
Julian Alden WEIR

Julian Alden WEIR

Julian Alden Weir (30 août 1852 – 8 décembre 1919) est un peintre impressionniste américain qui fut membre de la Cos Cob Art Colony de Greenwich dans le Connecticut. Il fut aussi l'un des membres du Groupe des Dix, une association d'artistes insatisfaits des prestations des organisations d'artistes professionnels, qui s'unirent, en 1898, afin d'exposer en commun leurs œuvres.
Weir est né et a grandi à West Point dans l'État de New York. Il est le fils de Robert Walter Weir, professeur de dessin à Académie militaire. Son frère aîné, John Ferguson Weir, devint également un peintre célèbre dans le style des écoles de l'Hudson et de Barbizon.
Julian Weir commença ses études artistiques à la National Academy of Design au début des années 1870, avant de rejoindre l'École des Beaux-Arts de Paris en 1873. En France il étudie sous la direction de Jean-Léon Gérôme et se lie d'amitié avec Jules Bastien-Lepage.
1900
Felix VALLOTTON - le lit

Felix VALLOTTON - le lit

Félix Vallotton est né le 28 décembre 1865 à Lausanne1, d'une famille bourgeoise protestante. En 1882, il entre à l'Académie Julian2 à Paris, aux ateliers fréquentés par de nombreux artistes postimpressionnistes, dont les futurs Nabis.

Je sens déjà le plus tendre désir
me rappeler sur mes lèvres brûlantes ;
Ramenez-y le doux plaisir ;
Fixez-y, s'il se peut, des grâces séduisantes ;
Qu'aux yeux d'un amant adoré
Ma bouche soit toujours plus belle :
Et qu'un baiser, à longs traits savouré,
Soit un charme de plus qui le rende fidèle.




1898
Herbert James DRAPER - Pot Pourri

Herbert James DRAPER - Pot Pourri

Cette image charmante de la beaute feminine contemporaine peinte par Draper représente une jeune femme brune habillee en violet, assise de profil, derriere une etendue de table jonchee de roses.
Ce tableau a été tres admiré pour ses couleurs franches fortes et la beaute de la jeune fille.
Le peintre avait une affection permanente pour les fleurs, particulierement les roses, qui apparaissent regulierement, et qui sont des symboles de la feminite, la passion et la beaute.
Draper etait ne dans une maison donnant sur le marche aux fleurs de Covent Garden et il semblerait que la couleur et les parfums de son enfance a cree un amour des fleurs qui se manifeste dans son travail.
Pot Pourri par Herbert James Draper, 1864-1920. 1897. Huile sur toile, 51 x 68,5 cm. Tate Gallery, Londres.
1897 scenes interieur