[page precedente]  [retour menu]   [actualiser]   [rechercher]   [repertoires]   

publications (facebook) (la) les plus anciennes / (la) les plus recentes - par oeuvres asc / desc - par musiques asc / desc
Rechercher:
date de publication: samedi 08 janvier 2022


HOROWITZ (Leopold), In der heder 1878 - ZARENKIN (Tzipi), Oyfen Preipechik

Chaque lecture est un acte de résistance
Une lecture bien menée sauve de tout, y compris de soi-même

Edmond JABES - Le livre des questions

Leopold HOROWITZ - In der heder 1878
Léopold Horowitz (Horovitz) est un portraitiste autrichien. Apres des études à l' Académie des Beaux-Arts, il s'installe à Paris ou il se specialise dans les portraits, les images de genre et les enfants). En 1870 il séjourne à Varsovie ou il peint les episodes de la vie juive quotidienne. À partir de 1873 Horowitz a reçu de nombreuses commandes de l'aristocratie polonaise.

Illustration musicale: Tzipi ZARENKIN - Oyfen Preipechik
Oyfn Pripetchik est une chanson écrite et composée par Mark Warshawsky décrivant l’apprentissage de l’alphabet hébreu par un rabbin à un groupe d’enfants dans un heder, une scène de vie typique des Juifs d’Europe de l’Est au xixe siècle, la chanson évoque avec douceur et nostalgie les premiers moments de l’apprentissage de la Torah, avant de se faire plus sombre en rappelant « combien de larmes se trouvent dans ces lettres et combien de pleurs » cette chanson demeure à ce jour un symbole du patrimoine musical juif d’avant la Shoah.

Dans le fourneau brûle un petit feu,
Et il fait bon dans la maison.
Et le maître enseigne aux petits enfants
L'alphabet

Regardez attentivement, petits enfants,
souvenez-vous, mes très chers
De ce que vous apprenez ici,
Répétez encore une fois, encore et encore
... ...
Quand, les enfants, vous serez plus vieux,
Vous comprendrez vous-même
Combien de larmes se trouvent dans ces lettres
Et combien de pleurs

Pendant que, les enfants, vous subirez l'Exil,
Vous serez épuisés,
Tirez de la force de ces lettres,
Examinez-les !